Michel Boisvert,
L’authenticité de l’homme, le talent du peintre




A la question : « Vous connaissez ce peintre ? », posée par un visiteur arrêté à mes côtés devant une toile colorée de Michel Boisvert, je réponds : « Oui ! Et si je devais le définir en quelques mots, je dirais : loin des stars vaniteuses, il est simple artisan. » Je m’explique !

Simple, parce que l’homme l’est, imprégné de cette modestie sincère qui fait la grandeur des vrais artistes, dont il fait partie, incontestablement ; et ni les expositions collectives ou en solo ni la présidence d’honneur d’un symposium renommé ni sa galerie bien achalandée qui accueille nombre de ses collègues… ne le changeront.

Artisan aussi, au sens noble du terme, désignant celui qui a appris son métier, seul dans le cas de MicheL, patiemment, durement parfois, au prix d’essais et d’erreurs, en regardant ses collègues, certes, mais, surtout, en restant fidèle à lui-même… avant de trouver la voie qui, aujourd’hui, le conduit au plaisir du public et à la reconnaissance de ses pairs. Avec pour seuls bagages la passion, l’authenticité, la persévérance et l’exigence personnelle, ce cheminement pictural lui apporte, aussi et surtout, épanouissement artistique et humain, en un mot, le bonheur. Car, en Michel Boisvert, l’homme et l’artiste ne font qu’un, tant sa personnalité attachante et son imagination fertile de créateur sont inséparables, tant sa vision humaniste de la vie ainsi que le respect de son art et du public sont intimement liés. On est donc bien loin des stars vaniteuses et des mercantiles faiseurs de tableaux.

Généralement, le métier de MicheL l’oblige à parcourir les chemins de la vie en solitaire, ce qui lui fait d’autant plus apprécier les éclats de rire et les partages des retrouvailles, devant, par exemple, une belge et savoureuse bière des moines. Souvent silencieux, on le dirait ailleurs, alors que, simplement, il observe les gens et leur environnement, les paysages traversés, dans lesquels il se glisse discrètement pour ne pas troubler l’ordre et la quiétude des choses.

Régulièrement, ses pérégrinations font emprunter à Michel Boisvert des chemins de traverse ; ceux-ci le mènent ou aux quatre coins de son pays ou à Compostelle ou dans le sud de la France ou encore à Racour, en Belgique. En cours de route, il prend le temps de s’arrêter pour savourer le moment présent et pour s’imprégner d’images à la fois fugaces et immortelles, celles de la vraie vie en terre profonde, à l’écart du stress des grandes cités et des autoroutes pour gens pressés. Et, pour être sûr de ne pas trahir les paysages qui s’offrent à lui, il remplit son carnet de route de croquis multiples, rapides mais fidèles.

Car au terme de ses voyages, MicheL n’a de cesse de faire revivre sur ses toiles les beautés et réalités découvertes au long de sa transhumance humaine. Le résultat ? Des tableaux aux couleurs vives, d’un réalisme « teinté d’expressionnisme et de surréalisme » disent les professionnels, « pleines de fantaisie spontanée et de liberté épanouie » selon moi. J’aime ces paysages colorés, dénués de personnages, où les maisons laissent aux spectateurs le soin d’imaginer les personnes qui y vivent, où les ciels sont le seuil vers l’infini de l’inconnu, parsemé de nouvelles rencontres et d’expériences…

Mieux connaître l’homme, aux deux pieds bien ancrés sur terre, et apprécier le peintre, semeur de rêve et de bonheur, ont débouché pour moi sur une vraie amitié ; je la souhaite, identique et aussi enrichissante, à toutes celles et ceux qui auront la chance de croiser Michel Boisvert à un des nombreux carrefours qui jalonnent leur vie.

Bruno Heureux,
Poète chansonnier.


C'est en 1988 que MichL, (Michel Boisvert) quitte Trois-Rivières pour s'installer dans la ville de Québec. Artiste-peintre autodidacte, il participe à de nombreuses expositions en groupe, à plusieurs symposiums et il organise plusieurs expositions solos qui lui permettent de se faire connaître du milieu artistique.

Sur la toile, l’artiste trace un paysage dont les formes sont le reflet de sa vision ou de son imagination. Les couleurs sont intenses et reflètent bien sa personnalité. Toujours à la recherche et à la découverte de nouvelles couleurs où prises de vue, MichL se laisse porter par ce qui l’entoure et par ses émotions qui comblent son quotidien. Son style qu’il qualifie de figuratif avec une touche d’impressionnisme et de surréalisme laisse aux gens la possibilité d’imaginer et de découvrir des formes et des couleurs nouvelles.

Le mouvement créé dans ses toiles est spontané. Le ciel devient une finale, une explosion de couleurs et une liberté du geste. Peintre amoureux d’architecture, il est de plus, coloriste et fantaisiste. Il exprime dans ses œuvres la joie de vivre, la beauté des choses et l’espoir vers l’infini.



He was born in Trois-Rivières in May, 1955 Self-taught, he has been living in Québec since 1988. He participated in many exhibit groups and symposiums. He also organized many solo exhibits, which allowed him to be renowned in the artistic field. His painting style is different by its colors and his passion for the architecture of small towns and cities. His figurative style, with a touch of impressionism, shows his emotive side, his passion for life and his admiration for the beauty of the environment.

MichL